[CINE 238] Les Nouveaux Héros (2015)

les-nouveaux-heros-affiche

Long-métrage d’animation de Chris Williams et Don Hall
Animation, action, aventure
1 h 42 min
11 février 2015
Avec Scott Adsit, Ryan Potter, Daniel Henney

Hiro, 13 ans, doit sauver la ville de San Fransokyo avec l’aide de ses amis et de Baymax, le robot infirmier construit par son grand frère

Ma critique :
Les Nouveaux Héros restera certainement comme un tournant dans la filmographie des studios Disney. Depuis quelques années déjà, les princesses sont bien moins cruches, les héros meurent parfois et les princes charmants sont bien plus canailles. Mais ici plus de magie, aucune créature féerique à l’horizon, juste de la technologie, de la culture geek sur pellicule pour remplacer les formules de Merlin l’Enchanteur…Disney fête cette année ses 100 ans, marque la fin d’une époque et réussi brillamment son examen de passage.

Qu’on se rassure, ce qui fait l’essence de Disney reste bien présent, qu’il s’agisse de l’humour, du divertissement, de l’innovation et de la performance technologique des studios, tout est là. Un brin d’histoire : nous sommes en 2009 et Disney, faisant preuve (comme toujours) d’un flair imparable en affaires, rachète Marvel Comics dont le potentiel cinématographique des personnages est énorme. Big Hero 6 (Les Nouveaux Héros) est donc le premier film d’animation Disney à transposer à l’écran l’univers Marvel, racontant donc la genèse de cette équipe de super-héros.

La réussite visuelle est absolue et comme toujours, Disney repousse encore un peu plus des limites qu’on croyait désormais figées, mais qui continuent d’évoluer au gré de la capacité de calcul d’ordinateurs toujours plus puissants. Le résultat est de toute beauté : les couleurs, les détails d’une précision toujours plus grande et les personnages, nous font sentir toujours un peu plus que Toy Story date bien de 1995. Le final sort du lot, mettant en images un univers parallèle semblant sorti tout droit d’un rêve aux couleurs criardes, beau, tout simplement beau…Pour le reste, l’animation enchaîne les plans nerveux (univers Marvel oblige) et audacieux, mettant l’action au centre de l’image. Mais sans jamais oublier de souligner, comme jamais auparavant, l’expression des émotions sur les visages des personnages.

3D efficace quand nécessaire, un bon divertissement.

Djmakina

Djmakina

A travers mon blog, je partage mes passions, découvertes, humeurs qui feront un jour, une fois combiné, le script du prochain Nolan. Si je n'arrive pas à cette tâche, je veux que les cendres de ces articles soient dispersés sur Tataouine ( au pire Barcelone ).

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire ...

Chargement...