[CINE 240] Le Hobbit : La Bataille des cinq armées (2014)

artoff8445

Film de Peter Jackson

Fantastique, aventure et action
2 h 24 min
10 décembre 2014
Avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage

Troisième opus des aventures du Hobbit, parti reconquérir le Royaume perdu des Nains d’Erebor accompagné de ses amis Gandalf, Thorin et les 13 nains.

Ma critique :

L’ouverture du film est plantée, le reste ne va pas aller bien plus haut… D’ailleurs en parlant d’expédier des scènes, on remerciera Jackson pour la mort de Smaug ( le dragon ), noyau central du deuxième film et bien présent sur les affiches / promo mais quasiment pas dans le film.
La suite du film : une espèce de bain numérique baclé /dégueu duquel on ne sort qu’avec parcimonie.
Tout les éléments naturels sont happés par une sorte de halo numérique qui vient donner un teint vraiment dégoulinant à l’image. Quand on est dans une forêt on voit l’abus de fond vert, quand on est sur la plaine devant Erebor, ça pue le fond vert, tout les plans d’ensemble (ou presque ce serait de mauvaise foi de dire le contraire) affiche cette bouillie numérique. La bataille des 5 armées et est quand même assez jouissive dans le sens où l’on voit vraiment les nains se battre. Ce vent de fraicheur qu’amène ce petit nain roux est vraiment très très positive pour le film.
Malheureusement ça ne dure pas.

Outre les grossières erreurs et les incohérences que comporte la bataille ( nombreux raccourcis pour géolocaliser les personnages ), beaucoup de personnages se lâchent trop : Richard Armitage est scandaleusement mauvais, alors que je l’avais plutôt trouvé intéressant dans les deux premiers. Ian McKellen fait du Gandalf comme à la parade, et puis on oublie les performances de Lee Pace (quoi que…), Orlando Bloom et (surtout) Evangeline Lilly. Plus sérieusement, il y a un gros problème dans la façon dont Peter Jackson souhaitait faire exister ses personnages, médaille d’or pour Legolas ou comment décrédibiliser un personnage en 2 films (chorégraphie de danse classique inside )

Et notre petit Hobbit dans tout ça ? Et bien il est discret. Il reste un avantage pour le film, notamment sur la fin, vraiment très agréable à regarder (bien plus que la fin interminable du SDA- Seigneur Des anneaux…), mais il est globalement trop discret.

Djmakina

Djmakina

A travers mon blog, je partage mes passions, découvertes, humeurs qui feront un jour, une fois combiné, le script du prochain Nolan. Si je n'arrive pas à cette tâche, je veux que les cendres de ces articles soient dispersés sur Tataouine ( au pire Barcelone ).

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire ...

Chargement...