[CINE 250] Mad Max : Fury Road (2015)

Mad-Max-Fury-Road-Mad-Poster-1

Film de George Miller
Action, aventure et thriller
2 h 14 mai 2015
Avec Tom Hardy, Zoe Kravitz, Charlize Theron

Max est capturé et fait prisonnier dans la Citadelle dirigée par Immortan Joe. C’est alors qu’il se retrouve embarqué dans une course poursuite explosive.

Ma critique :

Enfin un film qui tient ses promesses, les multiples bandes annonces faisaient plus que saliver et je redoutais qu’elles aient déflorées trop de choses sans parler de la déception qui suit ordinairement une attente trop forte.  Mad Max : Fury Road est réalisé par le visionnaire de la première trilogie de Mad Max, à savoir George Miller. Du haut de ses 70 piges, nous pouvons clairement préciser que c’est sans nul doute l’un des plus grands réalisateurs à avoir bien survécus aux générations de réalisateurs et de cinéphiles en nous proposant aujourd’hui ce qu’il faisait déjà bien il y a 30 ans. Et quelle ambiance !

Il livre avec ce film un peu plus de deux heures d’adrénaline et d’action, tout entrecoupé par quelques moments d’accalmies permettant peut être d’un peu mieux découvrir les personnages ( même si les regards suffisent à comprendre les ambitions de chacun ) et toujours sans en faire des tonnes – J’ai envie de dire heureusement.

KQnzRUC
Côté Casting,  Tom Hardy dans le rôle-titre, succède à un Mel Gibson devenu trop vieux pour ces conneries, s’éloignant un peu de celui d’origine mais imposant son charisme tout le long de cette furieuse et longue course-poursuite. La brutale Charlize Theron amputé d’un bras paraît être née et avoir été préparé pour ce rôle qui lui va à merveille. Les seconds rôles pullules et font mouche. Miller est bon, très bon pour mettre en avant ces acteurs avec seulement 20 phrases de dialogue par tête. J’adore, car on est pas là pour se larmoyer .

Rarement un film n’aura si bien porté son nom. Par sa maîtrise, son inventivité constante et son univers brut, George Miller donne une vraie leçon de cinéma d’action à tous les cinéastes actuels œuvrant dans ce cinéma « d’action » balisé, lifté aux produits dérivés et nous proposant une bande annonce bien meilleur que le film en lui même. Ici pas de placement de produit, y en a pas ou trop sale pour les retenir. C’est l’apocalypse et ça fait du bien.
mad-max-fury-road-54943236708bc
tumblr-no3f62cq9f1uufw5wo1-500gif-abf000d9a0c8da71

Spectaculaire, absolument transcendant visuellement parlant, cet opus déverse sa furie sur le sable brûlant de Namibie en Afrique. Cocktail loufoque, nourrie de courses poursuites hallucinantes, divertissement hautement honorable, malsain ( bien qu’a peine visible à l’écran peut être pour eviter le -18ans, dommage ), tripant, viscéral, à l’univers rock psychédélique ! Vivant et jouant sur la perte des repères et la folie des hommes dans une tuerie à la fois ludique et bestiale, foisonnant de couleurs et des plans esthétiques sur un sable qui ressemble à un feu reposé. Accompagné d’une gamme de personnages presque irréels, de ces filles sortie du sable qui s’arrosent tel une scène semi-érotique  et qui dans ce chaos vous donnera messieurs, une petite tric, cinématographique bien sûr, ou encore ce joueur de guitare sans visage, ce bad guy intrigant et repoussant à la gueule désabusée et affreuse.
Je vais arrêter là et vous conseiller de ne pas rater ce very bad trip au ciné – En attendant, l’équipe marketing doit me rembourser mes slips….

Djmakina

Djmakina

A travers mon blog, je partage mes passions, découvertes, humeurs qui feront un jour, une fois combiné, le script du prochain Nolan. Si je n'arrive pas à cette tâche, je veux que les cendres de ces articles soient dispersés sur Tataouine ( au pire Barcelone ).

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire ...

Chargement...