Le prochain « Dragon Ball Z » projeté en 4D au Japon

dragon-ball-z-revival-o-ff (1)
Ceux qui sont déjà allés au Futuroscope savent ce qu’est le cinéma 4D. On parle de 4D lorsqu’on ajoute à la projection d’un film en relief des effets sensoriels (mouvements, souffle, brume, odeurs, etc.). Cela va de la simple vibration du siège à des projections plus sophistiquées avec des fauteuils dynamiques montés sur vérins hydrauliques intégrant des diffuseurs d’odeurs, de fumée, etc.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas de salles équipées pour la 4D. Ou très peu. On en compte 175 dans le monde, contre 22 000 équipées pour la 3D. La 4D reste donc un phénomène de niche. Scholè Marketing estime toutefois que « le développement de la 4D s’inscrit dans une stratégie de différenciation des exploitants, initiée notamment en Corée du Sud avec la création de salles Premium proposant des services haut de gamme (niveau de confort élevé, service de restauration, salles de projection privées, etc.)« . Un modèle déjà repris dans certains pays.

Les salles equipés 4DX du Japon proposeront de découvrir le prochain long-métrage de Dragon Ball appelé Dragon Ball Z: Revival of « F » en avril prochain via cette technologie de projection ( source dragonblogz ).

t640_669085

Des coûts d’installation élevés

La 4D réussira-t-elle à se développer ? Pas certain, vu le coût des équipements. Le cabinet d’analyse évalue, en effet, le coût d’installation d’un siège 4D à près de 8000 euros, alors qu’un siège classique ne coûte que 4 700 euros en France. Et puis, culturellement, la France n’est pas un pays où l’on va au cinéma pour s’amuser, sentir son fauteuil bouger et prendre de la fumée dans les narines à chaque explosion. Les américains et les asiatiques, eux, semblent plus friands de ce genre de spectacle.

Un circuit français prêt à s’équiper ?

D’ici 2016, il devrait toutefois y avoir près de 3 000 salles équipées pour la 4D. Et un circuit de cinéma français projèterait même d’équiper une partie de ses fauteuils pour pouvoir profiter des séances 4D. « Un développement à plus grande échelle est possible mais nécessitera une implication forte des studios hollywoodiens » indique Shcolè Marketing. « Pour l’heure, ces derniers semblent attachés à une stratégie beaucoup plus prudente consistant à réduire le nombre de productions 3D à des films pour lesquels elle représente une réelle valeur ajoutée« .

Un petit aperçu du prochain FURIOUS 7 dans une salle équipée 4D en Angleterre ( avancez à 3’40s ): 

 

Djmakina

Djmakina

A travers mon blog, je partage mes passions, découvertes, humeurs qui feront un jour, une fois combiné, le script du prochain Nolan. Si je n'arrive pas à cette tâche, je veux que les cendres de ces articles soient dispersés sur Tataouine ( au pire Barcelone ).

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire ...

Chargement...