TEST PLAYSTATION VR #PGW2015

Petit test du PlayStation Vr au Paris Games Week 2015 #playstationvr #pgw #sony #ps4

Une photo publiée par Cédric (@deejay.makina) le



Quand Sony t’invite à venir tester leur prochain accessoire symbole du futur de l’Entertainement vidéo-ludique, tu prends ta caisse et tu fonces au rencards s’en trop réfléchir. Pour cette démo exclusive, Sony avait donné rendez-vous au Paris Games Week 2015 aux quelques abonnés PS+ qui avaient réservés leur place à l’avance sur le net.

Arrivé sur le Stand du Playstation RV ( oui c’est son nouveau nom pour le moment ), on te réclame ton Pass avant d’aller plus loin. Premier contact, tout le monde parlent Anglais et quasi pas Français et on dénombre pas mal de japonnais en costard sur le Stand qui regarde, plaisante et parlent entre eux des différentes réactions des testeurs. ça te plonge d’emblée dans le test de pharmacocinétique. J’adore.

On me prend à l’heure, pas de file d’attente, direction le St Graal. Première vision, un cable assez gros relié par un gros câble qui part du meuble au fauteuil. Certe, il inclus le fil de la manette mais ça reste assez gros (2-3 cm  de diamètre, longueur 3 mètres mais 2 seulement  effectif puisque le câble vous remonte dans le dos ( branchement à l’arrière du casque ). Oubliez le cul dans le canap’, il faut jouer debout, sur une chaise ou le bord du canapé pour ne pas s’appuyer sur la connectique.

On me place le casque sur la tête – comme pour un casque Tritton, des crans pour refermer le casque sur la tête puis deux autres en façade pour plaquer les écrans sur le visage.
Le casque n’est pas très lourd et le poid bien reparti sur l’ensemble de l’accessoire. Très bon confort, une importante couche de plastique souple vient épouser les courbes du visage, vous ne pouvez pas être gêné par les lumières de la pièce – Excellent point.

Mais premier bémol, pas d’écouteurs intégrés sur le casque. On me pose un deuxième casque audio léger pour me mettre le son du jeu. Je ne pense pas que l’on pourra utiliser tout type de casque. A mon avis, le casque doit au moins supporter celui de Sony pour la PS4.

b630edbe3904c84d1a9b6a2a4953e254
Le jeu démarre je suis dans un tank qui part au combat sur une planète hostile. Nom du jeu : BATTLEZONE – Développé par le Studio Rebellion et également prévu sur l’Oculus Rift de Facebook, il sera disponible pour le lancement du PlayStation VR.

Graphiquement, c’est Starfox sur Super  Nintendo. ça casse pas trois pattes à un canard mais on me réconforte en me disant qu’il s’agit d’un remake d’un vieux jeu sorti dans les années 80 et qu’il s’agit d’une version Beta. Pour le moment, je m’en fou un peu c’est l’immersion que je recherche et je ne suis pas déçu . de bas en haut ou de gauche à droite j’ai une vue à la première personne dans le cokpit – bluffant. La sensation est pourtant déroutante. J’ai du mal à me projeter dans cette cabine virtuelle – Le tank avance, l’image tremble mais pas ma manette et encore moins mon fauteuil – ça manque cruellement pour prolonger l’immersion à 200% –  Mon cerveau ne joue pas le jeu, seul mes yeux font le job. ça risque d’avoir des effets secondaire à la fin de la partie. Côté jeu, l’image est fluide mais les lignes et courbes des objets ne sont pas très nette. ça scintille beaucoup.

La partie commence, je doit détruire d’autres chars représentés sur un radar au niveau de mes genoux. On prend vite ces marques quand on est habitué à jouer – tire, saut, changement d’arme, on arrive vite au bosse final, une sorte d’essaim de chauve souris qui vous obligera à lever la tête pour les dégommer. On s’y croit ! Boss tué, démo terminée.

On me retire le casque ( seul ça a l’air d’être chaud si on veut pas l’abîmer ) – question d’habitude  vous allez me dire mais je pense que les premiers essais se font à deux.

Premier constat : Je transpire énormément sur la partie de mon visage qui a été masquée par le casque – je précise que ne suis pas de nature à transpirer pour un rien mais cette compression exercée avec la membrane en caoutchouc agit comme une ventouse et bloque très certainement la respiration de la peau. A cela s’ajoute l’excitation de la partie que vous venez de terminer, je vous laisse deviner.
Premiers pas de retour dans la réalité et une belle nausée à la clé. Cet écran hyper colorée en 3D immersive vous fait perdre vos repères et provoque des sensations désagréable une fois retiré proche du mal de mer.
Il faut quand même admettre qu’avec le PVR vous avez la sensation de vous déplacez à pied ou dans des véhicules à travers une projection sans jamais bouger le cul de votre fauteuil.
Après avoir leurré ainsi votre cerveau, pas étonnant qu’il soit un peu déboussolé quand vous lui demandez de vous faire remarcher d’où certainement cette sensation de nausée.
playstation_vr_banner (1)

Pour ce qui est des jeux, j’ai constaté que ceux proposés sur le stand n’étaient pas très révolutionnaire pour ce type de produit. A la manière des jeux sortis avec les Playstation Move, un jeu à la Time Crisis, pleins de jeux Party Casual ou encore un rail shooter. Seul CRYTEC à annoncé un jeu inédit à la première personne « Robinson »- les autres éditeurs attendant très certainement plusieurs mois après la sortie de l’accessoire pour mener à terme des projets sur le PVR pendant que d’autres vont tout simplement rendre compatible bon nombre de jeux déjà en rayon.

La phase de test est terminée, on me demande de donner mon avis sur une tablette à travers plusieurs questions/reponses et on me remet ensuite deux belles affiches collector du Playstation VR. En tout cas merci à Sony de m’avoir donné l’occasion de tester leur prochain matos. De mon côté, il m’en faudra beaucoup plus pour que je me décide à l’acheter.

N.D.R.L : « Gros point d’interrogation sur la version de la console testé avec le casque. En effet le câble allait dans le pied du meuble de l’écran et on ne voyait sur le dessus que le capôt d’une coque ne ressemblant pas à celle de la PS4 avec indiqué dessus Playstation Rv. J’ai demandé au démonstrateur si le casque se branchait sur la prise de la caméra de la PS4 et il m’a répondu que oui mais avec un adaptateur – d’ici à ce que Sony annonce une PS4 propre à l’utilisation de cet accessoire, ça ne m’étonnerai pas.« 

Djmakina

Djmakina

A travers mon blog, je partage mes passions, découvertes, humeurs qui feront un jour, une fois combiné, le script du prochain Nolan. Si je n'arrive pas à cette tâche, je veux que les cendres de ces articles soient dispersés sur Tataouine ( au pire Barcelone ).

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire ...

Chargement...